Dessin correspondant à ce commentaire

image pdf  Cliquer ici pour lire, enregistrer ou imprimer ce commentaire en PDF

Pour la Semaine Sainte et la Passion  -  Pour Pâques

Récit (Mt 21, 1-11)

Jésus et ses disciples, approchant de Jérusalem, arrivèrent à Bethphagé, sur les pentes du mont des Oliviers. Alors Jésus envoya deux disciples :
« Allez au village qui est en face de vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée et son petit avec elle. Détachez-les et amenez-les moi.
Et si l'on vous dit quelque chose, vous répondrez : 'Le Seigneur en a besoin, mais il les renverra aussitôt.' »
Cela s'est passé pour accomplir la parole transmise par le prophète :
Dites à la fille de Sion : Voici ton roi qui vient vers toi, humble, monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d'une bête de somme.
Les disciples partirent et firent ce que Jésus leur avait ordonné.
Ils amenèrent l'ânesse et son petit, disposèrent sur eux leurs manteaux, et Jésus s'assit dessus.
Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d'autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route.
Les foules qui marchaient devant Jésus et celles qui suivaient criaient : « Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! »
Comme Jésus entrait à Jérusalem, l'agitation gagna toute la ville ; on se demandait : « Qui est cet homme ? »
Et les foules répondaient : « C'est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée. »

Attention : cet évangile est celui de la procession des Rameaux, et non pas celui de la messe qui est le grand récit de la Passion.

Faire remarquer sur le dessin…

Jésus, monté sur un âne, avance vers la ville de Jérusalem, dans une attitude de simplicité et de douceur.
Une foule enthousiaste l'entoure et l'acclame joyeusement, certains lui font avec leurs vêtements un tapis sur son passage.


 

Idées/force sur lesquelles vous appuyer. À développer selon l'auditoire...

La liturgie de ce jour comporte deux phases distinctes :

- la procession que l'on fait en portant des "rameaux" représente le triomphe de son entrée à Jérusalem (Jérusalem, "ville de la Paix", représente le Ciel et le Royaume de Dieu),
- et la lecture de sa Passion : quelques jours après cette entrée triomphale, ce Roi sera couronné… d'épines et, après d'innombrables souffrances, Il mourra cloué sur la Croix.
Ses ennemis croiront avoir gagné… Mais c'est Jésus qui a gagné : de sa mort va jaillir la victoire.

Vérités à transmettre

En entrant à Jérusalem Jésus est salué pour toute la foule des gens qui ont vu ses miracles et entendu ses enseignements. Il a manifesté tellement de bonté et de puissance qu'ils L'aiment profondément.
Aussi veulent-ils Le faire roi : avec Lui, il y aura la paix et ils pourront chasser les Romains de leur pays.

Oui, Jésus est bien Roi, mais pas à la façon dont ils le conçoivent. La véritable royauté de Jésus est différente : elle "n'est pas de ce monde"… Au lieu d'accepter cette royauté, Il va passer par la Croix et la Résurrection. Il va "donner sa vie" (Jn 10, 18), sa vie d'homme, pour nous sauver.
Mais, étant Dieu, "…Il a le pouvoir de reprendre sa vie" (Jn 10, 18) : Il va ressusciter. Sa Résurrection nous donne, à nous aussi, la possibilité de ressusciter, de sortir de la mort du péché… à condition que de prendre "le même chemin" que Lui : "renoncer à soi-même, prendre sa croix et Le suivre" (Lc 9,23).

Puisque Jésus est notre Roi, il faut donc Le suivre, l'honorer, l'acclamer, et même se "dépouiller" pour lui.

Attitudes d'âme à faire partager

Chanter la gloire de notre Roi, notre Seigneur et Sauveur :

- par notre prière,
- par toute notre vie : Jésus est vraiment le Roi de notre cœur, nous devons toujours L'aimer et bien Lui obéir.


Pour prier

Hosanna au Fils de David !
Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur !
Hosanna au plus haut des cieux ! (Mt 21, 9)

Dieu éternel et tout-puissant, pour montrer au genre humain quel abaissement il doit imiter,
Tu as voulu que notre Sauveur, dans un corps semblable au nôtre, subisse la mort de la croix.
Accorde-nous cette grâce de retenir les enseignements de sa passion
et d'avoir part à sa résurrection. (Prière d'ouverture de la messe des Rameaux)


Pour l'année A :  tous les commentaires des dessins tous les dessins

Chercher un dessin dans le site - Page d'accueil - Index général