image pdf   Cliquer ici pour lire, enregistrer ou imprimer en PDF  

la page commentaire (pour les parents) suivie de la page dessin (pour les enfants).


Récit (Mc 8, 27-35)

Jésus s’en alla, ainsi que ses disciples, vers les villages situés aux environs de Césarée-de-Philippe. Chemin faisant, il interrogeait ses disciples : « Au dire des gens, qui suis-je ? »
Ils lui répondirent : « Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres, un des prophètes. »
Et lui les interrogeait : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre, prenant la parole, lui dit : « Tu es le Christ. »
Alors, il leur défendit vivement de parler de lui à personne.
Il commença à leur enseigner qu'il fallait que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite.
Jésus disait cette parole ouvertement. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches.
Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »
Appelant la foule avec ses disciples, il leur dit : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive.
Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Évangile la sauvera.

Faire remarquer sur le dessin…982B4324TOpassederriere

Ce récit évangélique comporte trois parties :

1 - la confession de Pierre : "Tu es le Messie",
2 – la première annonce de la Passion et la réprimande de Pierre à Jésus,
3 – l'invitation, adressée à tous, à nous aussi, à suivre Jésus, à renoncer à soi-même et à porter notre croix.

De ces trois scènes, seule la seconde est représentée. A l'annonce de la Passion, figurée dans le haut du dessin en trois étapes (dans le texte de saint Marc), les apôtres manifestent une grande surprise : pour eux, c'est une chose impensable, c'est même un scandale.
Saint Pierre, lui, avec son caractère impulsif, réagit encore plus vivement : il exprime à Jésus ce qu'il en pense, en lui faisant "de vifs reproches".
La suite du récit demande à être profondément méditée, notamment cette réponse de Jésus à Pierre : "Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes."


 

Idées/force sur lesquelles vous appuyer. A développer selon l'auditoire...

Vérités à transmettre

- Foi en Jésus : Il est le Christ, le Messie, c'est Lui qui a les paroles de la vie éternelle. Même si son message - "se renoncer et prendre sa croix" - n'est pas toujours agréable à entendre ni facile à accepter, faisons-Lui toujours confiance.

- le mystère de la Croix et de la souffrance, ce sont là les "pensées de Dieu", tellement différentes de nos pensées humaines : c'est pourtant là qu'est pour nous le salut. Mort et résurrection, c'est là le kérygme, le cœur de la foi chrétienne.

Attitudes d'âme à faire partager

Demander au Saint Esprit
- un esprit "surnaturel" : nous faire comprendre "les pensées de Dieu", si différentes des "pensées des hommes",
- la force de nous abandonner à la volonté de Dieu, en toute confiance.


Pour prier

C'est pour nous que le Christ a souffert.
Il nous a laissé un exemple pour que nous suivions ses traces…
Dans son corps, c'était nos péchés qu'il portait sur le bois de la croix,
afin que nous puissions mourir à nos péchés et vivre pour la justice.
C'est par ses blessures que nous sommes guéris. (1 P 2, 21. 24)


 

Pour l'année B :  tous les commentaires + dessins tous les dessins sans commentaires

Chercher un dessin dans le site - Page d'accueil - Index général