Pour témoigner à Marie toute notre affection à l'occasion du mois de Marie :
que pouvons-nous faire en famille ?

En ce mois de mai traditionnellement consacré à Notre-Dame, qu'allons-nous pouvoir faire,
en famille, pour offrir à Marie un hommage particulier et lui témoigner toute notre affection ?

Le coin-prière

En ce mois de mai, nous aurons à cœur d'aménager en l'honneur de Notre-Dame le "coin-prière" avec un soin tout particulier.
Cela va éveiller l'affection des enfants pour leur Maman du Ciel et permettra de soutenir leur attention.

Tous ensemble, maman et enfants, prépareront "le mois de Marie".
C'est donc "pour la Sainte Vierge" que le coin-prière sera, ce mois-ci, joliment décoré :

une statue, une icône ou une belle gravure d'art…
un joli napperon brodé, quelques bougies,
des fleurs, chaque enfant, à tour de rôle, étant chargé de la décoration florale…
quelques dessins des enfants…

Pour ceux qui n'auraient pas encore eu la possibilité d'aménager le coin-prière, c'est une très bonne occasion pour commencer :

il est important, en effet, surtout pour des tout-petits, d'avoir dans la maison un endroit privilégié de rencontre avec le Seigneur, un "coin" qui permette le recueillement, donc un certain silence (silence visuel tout autant que l'absence de bruit).

Certes, au départ, installer un coin-prière demande un effort : il faut le "vouloir", le "penser". Il y a toujours des difficultés matérielles à surmonter : logements exigus, manque d'espace…

Ou, plus simplement encore, il faut prendre le temps de s'en occuper !

Mais très vite cet effort sera récompensé : le Seigneur ne se laisse jamais vaincre en générosité, et bénit toujours les foyers où Il reçoit la première place.

En ce mois de Marie, à chacun, donc, d'exprimer à sa manière sa tendresse envers notre Maman du Ciel pour l’honorer comme Reine du Ciel. C'est aussi le moyen de nous mettre sous sa puissante protection, de Lui demander toutes les faveurs, les grâces dont nous avons besoin, pour nous ou pour les autres.

Le Chapelet

Sans être le seul moyen pour prier la Sainte Vierge, le chapelet est cependant unique et irremplaçable.
Notre-Dame elle-même, à maintes reprises, nous l'a demandé avec insistance : pensons aux messages de Lourdes, ou de Fatima. Dans le monde bouleversé où nous vivons, c'est notre confiance totale en Marie qui nous protégera : c'est elle qui résoudra nos difficultés de toute nature.

Le chapelet en famille est bien la manière la plus simple, la plus facile, d'honorer la très Sainte Vierge.
Et n'hésitons pas, même, à y faire participer les plus jeunes enfants.

Le chapelet, pour des tout-petits ? Vous n'y pensez pas ?... - Et pourquoi pas ? 

"Le Rosaire, c'est la méditation des simples ; et, pour tous, c'est la méditation des heures difficiles... " (Mgr. d'HULST)

Si le Rosaire est la "méditation des simples", comment cette prière ne conviendrait-elle pas aux enfants, au cœur tout simple... à partir de 5 ou 6 ans, un enfant est tout à fait capable de bien dire au moins une dizaine. Quant aux tout-petits, assis sur les genoux de leur maman, le temps d'une dizaine, leur âme s'imprégnera sans peine, avec elle, de l'amour de Marie.

Quand dire le chapelet ?
Le plus simple, c'est souvent à la prière du soir. On "dosera" le nombre de dizaines selon l'âge et la maturité des enfants.

Mais profitons également des trajets en voiture (conduite de classe, déplacements familiaux) pour égrener une dizaine, ou plusieurs...

En outre, ce ne sont pas les intentions qui manquent... A côté des grandes intentions générales du moment, habituons nos enfants à proposer les leurs, à partir de ce qu'ils ont vécu ou vont vivre dans la journée : c'est une excellente manière, non seulement de les former à l'ouverture du cœur, mais aussi de leur donner l'amour du chapelet.

Constituer un groupe de chapelet avec notre voisinage

Là où c'est possible, vous pouvez aussi former un groupe de chapelet, une fois par semaine :

soit entre plusieurs mamans du même quartier (pendant que les enfants sont en classe),
soit avec les enfants de plusieurs familles,
ou encore, d'une semaine à l'autre, chaque famille accueille une statue de la Sainte Vierge, où elle restera toute la semaine.

Cette présence aide bien des familles à redécouvrir la valeur du chapelet et l'importance qu'il y a à honorer Marie.

Les litanies de la Sainte Vierge

Cette forme de prière, répétitive, permet de contempler toutes les gloires de Marie.
Très apaisante, elle favorise le recueillement et, à la longue, nous fait grandir dans l'amour de Notre-Dame.
Elle convient très bien à des enfants, même des petits de 5 ans, les enfants aiment ce caractère répétitif.

On n'est pas obligé de les dire toutes à chaque fois, surtout si les enfants sont petits :
on peut choisir chaque soir quelques-unes des invocations, au besoin en les expliquant.

Mais il est important de toujours garder toutes les invocations du début à la Sainte Trinité, et celles de la fin, à l'Agneau de Dieu, avec l'oraison finale.

Litanies de la Sainte Vierge

Confions à l'Immaculée notre tâche d'éducateurs : avec elle, tout se simplifiera,
les pires difficultés trouveront leur solution, et toutes les espérances seront permises.


Spécial MARIE - Page d'accueil - Index général