Pour honorer plus particulièrement notre bonne Mère du Ciel, pendant le mois de mai qui lui est consacré, qu'allons-nous pouvoir faire ? Deux grands moyens complémentaires : la prière et l'étude.

De tous temps, la piété populaire a trouvé de très nombreuses manières d'exprimer à la très Sainte Vierge son respect, sa confiance filiale, son affection.

C'est ainsi que, dès les premiers siècles de l'Église, la journée du samedi a été consacrée à Marie, parce que, le Samedi Saint, elle seule avait conservé la foi en la divinité de son Fils et en sa Résurrection.

Mais c'est au XVII° siècle que le mois de mai a été consacré à Notre-Dame, pour réagir contre la doctrine desséchante du Jansénisme.

Pourquoi le mois de mai ? Peut-être, tout simplement, parce que c'est la saison où les fleurs se trouvent en abondance, ce qui permet de faire de jolies décorations en l'honneur de Marie…?

Pour honorer plus particulièrement notre bonne Mère du Ciel, en ce mois de mai qui lui est consacré, qu'allons-nous pouvoir faire ?

Le but du "mois de Marie" est de nous aider à mieux l'aimer. Pour cela, nous disposons de deux grands moyens, complémentaires : la prière et l'étude.

Le cœur à cœur de la prière est indispensable.

Mais on ne peut aimer sans connaître, et ceci se fait par l'étude, des lectures d'approfondissement.

Marquons donc ce mois de mai par la lecture d'un bon livre de notre choix, qui nous fera mieux connaître Marie, la découvrir dans toute la profondeur de son mystère.

Nous vous recommandons tout particulièrement de relire - ou de découvrir ? - la belle Lettre apostolique de Jean-Paul II (16. 10. 2002) :
le rosaire de la Vierge Marie.

Pensons aussi aux récits de ses différentes apparitions, si riches d'enseignements… Tout cela nous conduira certainement à l'aimer davantage.

Pour prier Marie, beaucoup de possibilités se présentent à nous :

le chapelet, les litanies de la Sainte Vierge,

l’Angélus (remplacé au temps pascal par le Regina Cœli), le Souvenez-vous, le Magnificat, l'Ave Maris stella ou tant d'autres belles prières à puiser dans les trésors de la liturgie.

C'est aussi un bon moment pour commencer la pratique des cinq premiers samedis du mois, demandée à Fatima.

Pensons aussi à un pèlerinage à l'un ou l'autre des si nombreux sanctuaires construits en son honneur, surtout si nous nous trouvons à proximité de l'un d'entre eux.

Parmi tant de prières, le rosaire tient une place prééminente.
C'est vraiment la dévotion mariale par excellence : tant de fois, la Sainte Vierge elle-même l'a demandé, à maintes reprises, avec insistance, au cours de ses différentes apparitions, à Fatima surtout.

En ce mois de Marie disons tous, en famille, notre chapelet : nous y puiserons un plus grand amour pour notre Maman du Ciel et obtiendrons d'elle toutes les grâces qu'elle tient en réserve à notre intention.

Pour "marquer" le mois de Marie avec nos enfants, pensons aussi à décorer notre "coin-prière" en mettant à l'honneur une statue ou une gravure de Notre-Dame, entourée de fleurs et de quelques bougies.

Les bienfaits de la prière mariale

La prière à Marie nous procure toujours de grands bienfaits :

- elle nous place sous la protection de la toute-puissante Reine du Ciel,

- elle nous obtient les nombreuses grâces dont nous avons besoin,

- elle fait grandir en nous, et dans le cœur de nos enfants, l'affection que nous portons à notre Mère et notre Reine.

“Telle est la volonté de Dieu que nous ayons tout par Marie. Si donc nous avons quelque espérance, quelque grâce, quelque don salutaire, sachons que cela découle de ses mains.” (Saint Bernard)


Spécial MARIE - Page d'accueil - Index général