Chaque saint a son originalité, sa "couleur", son style. Pourtant, à lire leur vie, il apparaît des "dénominateurs communs" qui finissent par sauter aux yeux.

Dieu est admirable dans ses Saints... (Ps 67, 36)

La fête de la Toussaint nous offre l'occasion de nous réjouir du bonheur de tous ceux qui sont déjà arrivés au Ciel.
Et notre cœur, au fond, n'attend qu'une chose, c'est de les rejoindre dans leur bonheur éternel : un bonheur stable, sans plus aucun risque qu'il s'arrête.

Chaque saint a son originalité, sa "couleur", son style.
Pourtant, à lire leur vie, il apparaît des dénominateurs communs qui finissent par sauter aux yeux.

Saisis par l'Amour de Dieu

A un moment donné, le Saint-Esprit les empoigne, les saisit. L'Amour et la volonté de Dieu deviennent pour eux la "priorité des priorités". Leur vie tout entière est dirigée par cet Amour de Dieu, l'amour de la Croix et du sacrifice, l'amour de l'Eucharistie, et l'horreur du péché", l'anti-Amour".

De cet Amour, découlent chez tous les saints trois constantes…

La prière

Tous les saints ont consacré beaucoup de temps à la prière. Ils lui ont donné une priorité absolue, avec des trouvailles pour s'éloigner de l'agitation du quotidien ... même avec des emplois du temps à faire pâlir un PDG ou un ministre. Tous ont aimé et recherché le silence qui permet la prière.

La pénitence

Tous les saints ont beaucoup fait pénitence. Des pénitences incroyables pour notre confort matérialiste du XXIème siècle. La mortification, pour eux, n'était pas seulement une bonne résolution. Ils y allaient carrément, mais toujours sous contrôle du Saint-Esprit ou de leur directeur spirituel.

La charité fraternelle

Tous les saints ont beaucoup pratiqué la charité fraternelle : ils donnaient tout, leur temps, leur argent, leurs conseils, leur écoute des autres... Là aussi, ils y allaient carrément : leur mesure était de donner sans mesure.

Mais suivent trois autres constantes qui doivent nous encourager

Une âme missionnaire

Les saints ont tous été des apôtres, ils ont porté du fruit en abondance. A la suite du Christ, ils ont témoigné, ils ont converti, ils ont sauvé beaucoup d'âmes ;

Ils rayonnent la joie

Les saints ont tous été des hommes, des femmes, des enfants heureux, profondément heureux de leur foi, de leur espérance et de leur charité.

"Non, la joie des Saints, non, la joie des Martyrs n'est pas une joie factice.
Au plus profond de moi-même, je sais qu'elle est, en fait, la vraie joie, et si je n'ose la regarder bien en face, c'est que je me contente souvent moi-même de "joies au rabais", dans la crainte que la joie ne me coûte trop cher.
Joie unique, joie pure, joie vigoureuse et rayonnante, la joie des Saints est à la fois étonnamment calme et exaltante, comme l'air vivifiant des sommets. Elle ne méprise aucune des joies terrestres. Elle les transcende toutes, magnifiquement".
(M.D. POINSENET. Invitation à la Joie)

Une belle mort

Les saints ont tous eu une belle mort. Non pas une mort sans souffrances ! Pensons à tous les martyrs, si nombreux et à toutes les époques ! Mais au moment de leur mort, le Christ ou la Sainte Vierge sont, d'une façon ou d'une autre, venus les consoler et les chercher.

Une dernière constante encore

Un enracinement religieux dès leurs premières années

Très souvent, leur mère les a merveilleusement préparés. Par l'exemple et par la prière.
Et aussi par l'offrande totale de leur petit à Dieu.

Préparons des saints dans nos familles

Vous voyez, la recette est simple. Le résultat est bon. Vous pouvez vérifier. Prenez la vie des saints que vous connaissez, celle des enfants que l’Église a canonisés : vous y retrouverez bien toutes ces composantes.

Et la recette est proposée à tous : "la volonté de Dieu, c'est votre sanctification". (1 Th 4, 3)

Avec la grâce de Dieu, préparons des saints dans nos familles, pour sauver l'avenir et pour remplir le Ciel.


Tous les documents et dessins pour la Toussaint - Page d'accueil - Index général