Saint Cyprien, évêque de Carthage (Tunisie), martyrisé en septembre 258, nous a laissé des écrits très toniques. Ici, saint Cyprien nous interpelle : "une fois achevé notre voyage dans le temps, nous débouchons dans l'éternité. Qui ne se hâterait pour entrer dans une vie meilleure ? "

 

Méditation de Saint Cyprien

Nos morts, des éclaireurs qui nous précèdent

Nous ne devons pas pleurer nos frères qui ont été délivrés de ce monde à l’appel du Seigneur.
Nous savons qu’ils ne sont pas perdus mais envoyés en reconnaissance ; ils sont partis, mais pour nous précéder, comme font les explorateurs ou les navigateurs.
Nous devons donc désirer les rejoindre, non pas les pleurer et ne pas revêtir de sombres habits quand eux, là-haut, ont déjà mis les vêtements blancs.

Ne donnons pas aux païens l’occasion de nous faire le reproche justifié que nous pleurons comme s’ils étaient anéantis et perdus, ceux dont nous affirmons qu’ils vivent auprès de Dieu.
La foi que nous professons en parole est reniée par les manifestations de notre sensibilité. Nous trahissons notre foi et notre espérance, nos paroles semblent mensongères, factices, falsifiées.
Il ne sert de rien de professer notre vertu par nos paroles si notre conduite contredit la vérité.

Paul, témoin de l’espérance

L’apôtre Paul réprimande et incrimine ceux qui s’attristent du décès de leurs proches : Frères, nous ne voulons pas vous laisser dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort ; il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres qui n’ont pas d’espérance. Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, nous le croyons, ceux qui se sont endormis en Jésus, Dieu les emmènera avec Lui. (1 Th 4, 13-14)
Saint Paul admet que l’on s’attriste de la mort de ses proches, si l’on n’a pas d’espérance. Mais nous vivons dans l’espérance, nous croyons en Dieu et nous sommes sûrs que le Christ a souffert et est ressuscité pour nous. Nous demeurons dans le Christ, et nous ressusciterons en Lui et par Lui.
Alors, pourquoi refusons-nous, pour nous-mêmes, de quitter ce monde ?
Pourquoi pleurons-nous ceux qui nous quittent comme s’ils étaient perdus, alors que le Christ nous donne cet avertissement : Moi, je suis la Résurrection et la Vie. Celui qui croit en Moi, même s’il meurt, vivra. Et tout homme qui vit et croit en moi, ne mourra pas pour toujours.
(Jn 11, 25)

Si nous avons foi dans le Christ, si nous croyons en ses paroles et en ses promesses, et si nous ne devons pas mourir pour toujours, allons avec une joie confiante vers le Christ, avec qui nous devons vivre et régner toujours.

La mort n’est qu'un passage

Cependant, nous mourrons. Et la mort nous fait passer à l’immortalité.
La vie éternelle ne peut venir à nous si nous ne sortons pas de ce monde.
Ce n’est pas une fin, c’est un passage. Une fois achevé notre voyage dans le temps, nous débouchons dans l’éternité. Qui ne se hâterait pour entrer dans une vie meilleure ?
Qui ne voudrait être changé et transformé à l’image du Christ et parvenir au plus vite à la plénitude de la gloire céleste ? Saint Paul le proclame : Nous sommes citoyens des cieux ; c’est à ce titre que nous attendons comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, Lui qui transformera nos pauvres corps à l’image de son corps glorieux. (Ph 3, 20)

Notre patrie, c’est la cité céleste

Aimons le jour qui dirige chacun vers sa demeure, qui, après nous avoir arraché à ce monde et libérés de ses pièges, nous ramène au Paradis et au Royaume.
Qui donc, condamné à l’exil, ne serait pas impatient de retourner dans sa patrie ?
Quel navigateur se hâtant vers les siens ne souhaiterait le vent favorable qui lui permettrait d’embrasser plus vite ceux qu’il aime ?

Notre patrie, c‘est le Ciel. C’est là que nous attend un grand nombre d’êtres chers, une immense foule de parents, de frères et d’enfants qui nous désirent ; assurés maintenant d’être hors de cause, ils se préoccupent désormais de notre salut.

Hâtons-nous, frères bien-aimés, souhaitons avec impatience d’être bientôt avec eux pour obtenir bientôt d’être auprès du Christ.

(Saint Cyprien)


Tous les documents et dessins pour la Toussaint - Page d'accueil - Index général