Fêté le 19 mars (et aussi le premier mai), saint Joseph peut être honoré toute l'année, plus spécialement chaque mercredi, comme aussi tout au long du mois de mars qui lui est consacré.

Il y a deux grandes fêtes dans l'Eglise en l'honneur de saint Joseph :

- la première, la plus ancienne, est le 19 mars, où l'Église l'honore comme son Protecteur ;

- la seconde, le 1er mai, pour honorer en lui le modèle de tous les travailleurs, et nous faire comprendre, à travers son exemple, le respect du travail, l'importance de la conscience professionnelle et du devoir d'état.

Le 19 mars, fête de saint Joseph, Protecteur de l'Eglise universelle

L'Église tient à honorer avec une grande solennité, celui qui a été l'Époux de Marie et le Père nourricier du Fils de Dieu.
Mais après qu'il ait achevé sur la terre cette première mission et depuis qu'il est au Ciel, l'Eglise universelle, Corps du Christ, reconnaît aussi en saint Joseph un éminent Protecteur.

Cette fête du 19 mars est donc une grande joie pour l'Église tout entière.

Le mois de saint Joseph

Pour reconnaître à sa juste valeur la très haute dignité de saint Joseph, l'Église lui a consacré non seulement un jour, mais le mois de mars tout entier. Elle recommande donc à ses enfants de prolonger l'honneur qui lui est dû en le priant tout particulièrement au cours de ce mois de mars.
En famille, on peut prévoir pour tout ce mois un aménagement particulier du coin-prière avec une petite statue ou une belle reproduction mise à l'honneur, avec quelques fleurs et bougies.
A la prière du soir, on rajoutera l'une ou l'autre prière ou quelques invocations des litanies.

Les litanies de saint Joseph

Magnifique bouquet de compliments qui récapitulent toutes ses grandeurs.
Il n'est pas obligatoire, surtout avec de jeunes enfants, de réciter chaque jour toutes les 24 invocations.
On peut n'en choisir qu'une partie chaque soir, en variant chaque jour.
Prenons le temps, en revanche, de les expliquer aux enfants, de les méditer, de les savourer.

Neuvaine à saint Joseph

Un excellent moyen, très recommandé, pour se préparer à la fête du 19 mars, c'est une neuvaine à saint Joseph, du 10 au 18 mars (ou du 11 au 19).

Mais on peut aussi faire une neuvaine à saint Joseph à bien d'autres moments de l'année, lorsqu'on a quelque chose de très précis à lui demander : recherche d'un logement, d'un emploi… résoudre telle difficulté du moment…

Que dire, que faire, pour cette neuvaine ?
Les LITANIES sont tout à fait conseillées, ou tout autre prière de notre choix.
On peut aussi évoquer chaque soir, en quelques minutes, l'une ou l'autre des qualités de notre grand saint (on peut, pour cela, partir des litanies) : douceur, patience, humilité, silence, amour du travail bien fait… qu'on pourra choisir en fonction dont s'est passée la journée.

L'exemple de saint Joseph pourra alors s'intégrer plus profondément dans notre vie personnelle.

Mercredi, jour de saint Joseph

L'Église nous propose, pour chacun des jours de la semaine, d'orienter notre prière dans telle ou telle direction : ainsi, le MERCREDI est attribué à saint Joseph : nous pouvons donc, ce jour-là, (pas seulement en mars, mais toute l'année !) le prier plus particulièrement par l'une ou l'autre prière de notre choix, ou encore en relisant et priant les textes de la messe du 19 mars…

Une seconde fête en l'honneur de saint Joseph, le 1er mai

Une deuxième fête est attribuée à saint Joseph, le 1er mai, sous le vocable de saint Joseph travailleur (ou encore : artisan, ouvrier…)
Du fait qu'il a travaillé dans l'intimité quotidienne avec Jésus, saint Joseph est pour le chrétien le modèle à suivre dans l'accomplissement de ses activités professionnelles.

Cette fête est destinée à donner un sens chrétien au monde du travail, à en souligner toute la dignité.


 Spécial saint Joseph - Page d'accueil - Index général