Ces antiennes sont priées ou chantées aux vêpres du 17 au 23 décembre. Elles sont vibrantes d'espérance !
Elles sont présentées ici en deux versions :
   - la première, complète, pour les plus grands ;
   - l'autre, très simple, à l'intention des plus petits.

 Pendant la semaine qui précède Noël, du 17 au 23 décembre, l’Église chante avec une joyeuse impatience l'arrivée toute proche du Sauveur qu’elle attend : tous les soirs, à l’office de Vêpres, elle fait précéder le chant du Magnificat d’une "antienne", différente chaque jour.

Pourquoi les appelle-t-on les grandes antiennes "Ô" ? Tout simplement parce qu’elle commencent toutes par cette joyeuse exclamation : "Ô..."

Les papes nous rappellent souvent que la famille est une "ecclesiola", une "petite église", une "’église domestique". Voilà pourquoi l’Église notre Mère nous invite à nous associer à cette grande prière en ajoutant chaque soir à notre prière familiale, dans les jours qui précèdent Noël, l’antienne du jour.

Même si les enfants n’en comprennent pas tous les termes (si possible, les leur expliquer), laissons la Parole Divine agir dans leur âme : c’est elle qui préparera le mieux leur cœur à la venue de Jésus.

Nous vous les proposons ici en deux versions : la première, complète, pour les plus grands, l’autre, très simple, à l’intention des plus petits.

Le 17 décembre

Ô Sagesse, sortie de la bouche du Très-Haut,
toi qui régis l'univers avec force et douceur :
viens nous enseigner le chemin de la vérité. (Sag 8, 1)

Le 18 décembre

Ô Adonaï, et Chef de la maison d'Israël,
tu te révèles à Moïse dans le buisson ardent
et tu lui donnes la Loi sur la montagne :
viens nous délivrer par la vigueur de ton bras. (Ex 3, 2 et 20, 1)

Le 19 décembre

Ô Rameau de Jessé, étendard dressé à la face des nations,
les rois sont muets devant Toi, tandis que les nations t'appellent :
viens nous sauver, ne tarde plus. (Is 11, 10)

Le 20 décembre

Ô Clé de David, Sceptre de la maison d’Israël,
tu ouvres et nul ne fermera, tu fermes et nul n'ouvrira :
viens arracher les captifs aux ténèbres de la mort.
(Is 22, 22 - Ap 3, 7 - Lc 1, 78)

Le 21 décembre

Ô Orient, splendeur de la lumière éternelle
et Soleil de justice :
viens illuminer ceux qui sont assis à l'ombre de la mort. (Ps 106, 10)

Le 22 décembre

Ô Roi des nations, tant désiré par elles,
Pierre angulaire qui unit toutes choses :
viens sauver l'homme que tu as tiré du limon. (Ag 2, 8 - Ep 2, 14)

Le 23 décembre

Ô Emmanuel, notre roi et notre Législateur,
attente et salut des nations :
viens nous sauver, ô Seigneur notre Dieu. (Is 7, 14 et 32, 22)


 Version simplifiée pour les plus petits

le 17   Ô Sagesse, viens nous enseigner la prudence !

le 18   Ô Feu du buisson ardent, viens nous racheter !

le 19   Ô Racine de Jessé, Tu es l’étendard des peuples.
        Viens nous délivrer, ne tarde plus !

le 20   Ô Clef de David, viens nous ouvrir la route du Ciel !

le 21   Ô Soleil de Justice, viens nous éclairer !

le 22   Ô Roi des Nations, viens nous sauver !

le 23   Ô Emmanuel, viens nous sauver !


 En complément pour la veille de Noël, le 24 décembre

 Demain se lèvera le Roi des rois !



Page d'accueil - Index généralEnsemble pour l'Avent