- Convient-il de parler à des tout-petits de la Sainte-Trinité ?
- Première introduction au mystère de la Sainte-Trinité : le signe de croix
- Première catéchèse sur la Sainte Trinité.

Convient-il de parler à des tout-petits de la Sainte Trinité ?

C'est le désir de Dieu de venir habiter en leur âme

Venir habiter en nos âmes, en prendre possession, tel est le désir éternel de Dieu.

C'est pour répondre à ce désir de la Sainte Trinité de venir faire en eux sa demeure (Jn 14, 23), que l’Église demande aux parents d’amener sans attendre leurs tout-petits au baptême.

Tout comme nous-mêmes, nos enfants sont “faits pour Dieu” : comme nous, ils sont appelés à Le connaître et L’aimer.

Mais comment Le connaître et L’aimer, alors qu’Il nous dépasse infiniment ? Ce n’est pas notre raison humaine qui nous permettra de parvenir jusqu’à Lui, c'est la GRÂCE (le don de Dieu) des vertus théologales que nous recevons au baptême :

la FOI qui est le moyen de connaître Dieu,
l’ESPÉRANCE qui nous fait Le désirer,
la CHARITÉ qui nous permet de L’aimer et de vivre pour Lui.

Si nous croyons vraiment en ces vérités fondamentales, pourquoi hésiter, dès lors, à introduire nos petits, dès le tout début de leur vie, dans ce mystère de la vie trinitaire ?

Il n'y a pas à attendre

Non seulement il ne faut pas attendre, mais ce n’est pas difficile.

Et si le dogme (l'enseignement) de la Sainte Trinité est le fondement de la religion chrétienne,
n'est-ce pas par là qu'il faut commencer pour établir la foi de nos enfants sur les bases solides ?

Nous avons un autre "atout", c'est cette étonnante aptitude des petits à capter le divin, percevoir le mystère.

Nous suivons ici un ordre "chronologique", en fonction de la croissance de l'enfant,
ce qui ne correspond pas toujours à l'ordre logique des adultes.

Mais, d'abord, vivre nous-mêmes de cette relation personnelle avec Dieu-Trinité.

C’est elle qui va “imprégner” l’enfant, comme par osmose, de cette Présence et de l'Amour de Dieu.
Il suffit donc, pour commencer d’associer nos tout-petits à notre propre prière.

Les jeunes parents prennent avec eux leur tout-petit pour la prière du soir ou pour leur temps d'oraison.
Bien avant qu’il sache parler, on peut ainsi éveiller un tout-petit au sens de la Présence divine, le faire vivre sous le regard de Dieu ; notre amour sera pour lui le reflet de l’Amour divin.

Cette toute première formation se fait donc, essentiellement, par la prière : LA NÔTRE.
C’est elle qui va peu à peu, insensiblement, introduire notre tout-petit, bien avant qu’il puisse en avoir conscience, dans ce grand mystère de la présence de la Sainte Trinité en son âme.

Première introduction au mystère de la Sainte Trinité :
le signe de Croix

C'est l'élément fondamental, le tout premier, que l’on peut introduire très tôt. Et ce n’est pas un enseignement difficile à donner ! Cela commence très simplement, par :

- Le geste : la maman prend la main du bébé, et la guide pour tracer sur lui, avec sa petite main, un beau signe de Croix.

Le geste, c'est la participation du corps à la vie de l'esprit, et il a particulièrement d'importance dans l'éducation des toutes premières années. "L'enfant comprend en bougeant" (Montessori).

Pour que ce geste soit un véritable enseignement spirituel, il nous faut avoir nous-mêmes bien conscience de toute sa signification : ce geste est une prière qui nous introduit dans l’intimité divine. Il importe donc qu’il soit toujours fait avec grand soin et grand respect.

- Les paroles : avant même de savoir parler, le tout-petit les apprendra spontanément si sa maman, l'associant à sa propre prière, prend soin de les prononcer lentement, avec un grand respect entouré de silence. Dès qu'il saura parler, il pourra alors répéter après papa et maman :

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Amen.

Mais ce qui importe toujours, c'est de préserver le CARACTÈRE SACRÉ de ce signe de croix : ne jamais tolérer un signe de croix "bâclé". Notre attitude, la nôtre d'abord, mais aussi notre exigence pour celle de l'enfant, doit être telle que l'enfant sente que, devant Dieu, on se tient toujours bien : droit, sans bouger.

Apprendre à faire le signe de la Croix,
c'est déjà introduire le tout-petit dans le mystère trinitaire

"Les trois Personnes divines ayant pris leur place normale dans l'univers religieux du petit enfant, alors dans une seule prière, Dieu Trinité pourra être invoqué par la prière de louange, le "Gloire au Père ..."

"Rendons gloire au Père Tout-Puissant, à son Fils Jésus-Christ le Seigneur,
à l'Esprit qui habite en nos cœurs, dans les siècles des siècles. Amen !"

A un si petit, ira-t-on proposer pareille prière ?
- Sans doute la révélation du mystère trinitaire dépasse-t-elle l'intelligence du petit enfant, mais ne dépasse-t-elle pas aussi la nôtre ? Devant le mystère, l'âge n'existe pas.
Ou, s'il existe... c'est à l'inverse de ce que nous pensons. Jésus a dit : "Je Te rends grâces, Père, Seigneur du Ciel et de la terre, de ce que Tu as révélé ces choses aux simples et aux petits". (Luc 10, 21). (...)

L'important est que l'atmosphère de prière y soit. Si le tout-petit ne comprend pas chaque mot de la prière, il en saisit intuitivement au moins le sens global : c'est là l'essentiel. (...)

En nous proposant ces prières, l’Église sait qu'elles conviennent à tous ses enfants, les grands et les petits.
Il n'est que d'ouvrir son missel et de choisir judicieusement, dosant progressivement selon les possibilités de chaque enfant et surtout faisant confiance à l'Esprit, seul maître intérieur dans ce cheminement de la vraie prière.
(J-M . DINGEON : Père et Mère à l'image de Dieu. p. 64 à 69)

Lorsqu'on est habitué à prier au rythme du temps liturgique, c'est tout naturellement que l'on introduit, dans la prière familiale, les éléments liturgiques du temps où l'on se trouve :

ainsi, pour la fête de la Sainte Trinité : elle peut être l'occasion de centrer la prière familiale, précisément, sur le SIGNE DE CROIX, en en faisant un véritable acte d'Adoration, avec tout le RESPECT, l'application consciente du geste, et l'attention aux paroles, en disant très lentement

"Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit."

En même temps, nous répéterons simplement, avec un profond recueillement : "UN SEUL DIEU EN TROIS PERSONNES." Et nous resterons un moment en silence.

C'est ainsi que le mystère pénétrera dans l'âme de nos tout-petits.

Le signe de croix n'est pas la seule prière en l'honneur de la Sainte Trinité :
un beau Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, avec une grande inclinaison du corps, est aussi très conseillé.

N'hésitons donc pas à faire entrer très tôt (dès 18 mois) nos petits dans le mystère, à exercer leur foi, en leur apprenant à faire le signe de Croix.

Vivre en présence de Dieu, le signe de Croix : ainsi sont établies, pour la vie entière, les bases de la vie trinitaire dans l’âme de notre tout-petit.

Viendra ensuite, progressivement, selon le développement de l’enfant, un enseignement, proportionné à son âge, sur la Sainte Trinité.

Voir aussi sur ce thème : Le signe de la croix

Première catéchèse sur la Sainte Trinité

On n'abordera le mystère de la Sainte Trinité - un seul Dieu en trois Personnes (et ceci, quel que soit l’âge de l’enfant) qu'après s’être assuré que l’enfant ait le sens de ce qu’est un MYSTÈRE (un “secret de Dieu”)
et qu’il l’accepte intérieurement comme un “dépassement” de lui-même, un acte de foi et de confiance en Dieu.

Comment mettre un si grand mystère à la portée des petits ?

Chaque fois que nous prions, nous commençons et nous finissons la prière par ?…
- Par un signe de Croix.
Et en même temps, que disons-nous ? – "Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit".

Cette formule, nous la retrouvons à chacune de nos prières. Que veut-elle dire ?

"JE CROIS QUE DIEU EST PÈRE, FILS ET SAINT-ESPRIT".

Un seul Dieu, Trois Personnes : c'est un mystère, le mystère de la Sainte Trinité.
Donc, lorsque nous faisons notre signe de croix, cela veut dire aussi "JE CROIS EN LA SAINTE TRINITÉ".

Ne cherchons surtout pas à "expliquer" ce qui est mystère ; il suffit de l'AFFIRMER AVEC FOI.
Faisons simplement répéter : un seul Dieu en trois Personnes, en reliant ces paroles au nom des trois Personnes, le PÈRE, le FILS, le SAINT-ESPRIT, qu'ils connaissent déjà par le signe de Croix (vers 6 ans).

Une expérience concrète les aidera à comprendre l'affirmation "UN seul Dieu en TROIS Personnes" :

Prenez trois enfants, et donnez à chacun une bougie.
On allume les bougies : il y a 3 flammes.
Maintenant invitez les enfants à se rapprocher les uns des autres, à tendre le bras qui tient la bougie, de façon à réunir les trois flammes : il n'y a plus qu'UNE flamme.
Trois bougies, une seule flamme : "TROIS Personnes, UN seul Dieu".

Qui sont ces Trois Personnes ? - Le Père, le Fils, le Saint-Esprit.

On précise :

Dieu le Père, c'est Dieu qui m'a créé, qui a créé le monde.
Dieu le Fils, c'est Dieu qui m'a sauvé, en mourant sur la croix,
Dieu le Saint-Esprit, c'est Dieu qui m'aide à ressembler à Jésus en me donnant des bonnes idées dans ma tête, et de la force pour faire le bien.

Autre précision, nécessaire elle aussi :

Dieu le Père n'a pas de corps : on ne Le voit pas.
Dieu le Fils, c'est le Seigneur Jésus qui a pris un corps quand Il est venu sur la terre pour nous sauver.
Dieu le Saint-Esprit n'a pas de corps : c'est un Esprit, on ne Le voit pas.

On terminera cet enseignement en faisant répéter :

UN seul Dieu en TROIS Personnes".

Dire "Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit", c'est dire "JE CROIS AU MYSTÈRE DE LA SAINTE TRINITÉ".

Et l'on fait répéter :

Il y a trois Personnes en un seul Dieu, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.


N.B. On réservera pour plus tard (préparation à la Profession de foi) une précision complémentaire :

Chacune des Trois Personnes divines coopère à toutes les opérations divines.
Néanmoins on attribue plus particulièrement

au Père la Création,
au Fils la Rédemption,
à l'Esprit-Saint la sanctification.

Pour la préparation à la Profession de foi, en plus des grandes prières habituelles de profession de la foi - le Symbole des Apôtres et celui de Nicée qu'on chante à la messe le dimanche - on peut aussi prendre, avec des enfants bien formés, le SYMBOLE DE SAINT ATHANASE, d'une haute précision.


Ensemble pour la Trinité - Page d'accueil - Index général