Le Christ est la Lumière qui a fait la lumière...
Vivons avec cette Lumière de telle façon que nous ne mourions jamais complètement.

"Je suis la Lumière du monde".

Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. (Jn 8, 12)

Ce que dit ici le Seigneur est clair pour ceux qui ont des yeux leur permettant d'avoir part à cette lumière (les yeux de la foi).
Mais ceux qui n'ont que des yeux de chair s'étonnent de ce que le Seigneur Jésus-Christ ait dit : "Je suis la lumière du monde."

Est-ce que, par hasard, le Seigneur Jésus-Christ serait ce soleil qui, par son lever et son coucher, réalise le jour ? Il n'a pas manqué d'hérétiques pour avoir cette opinion (les Manichéens)…
Mais la vraie foi de l’Église condamne une telle fiction… Gardons-nous de penser que le Seigneur Jésus-Christ soit ce soleil que nous voyons se lever et se coucher ; qui, après sa course, fait place à la nuit et dont les rayons sont obscurcis par les nuages.

Non, ce n'est pas cela, le Seigneur Jésus-Christ. Il n'est point le soleil qui a été fait, mais celui par qui le soleil a été fait. Car toutes choses ont été faites par Lui, et rien n'a été fait sans Lui. (Jn 1, 3)

Le Christ est donc la lumière qui a fait la lumière.
Aimons cette divine lumière, efforçons-nous de la comprendre, ayons-en soif, afin de pouvoir, sous sa conduite, arriver un jour jusqu'à elle ; et vivons en elle de telle façon que nous ne mourrions jamais complètement. C'est bien cette lumière que chante le Psaume :

Car auprès de Toi est la source de la vie, et dans ta lumière, nous verrons la lumière. (Ps 35, 10)

(Saint Augustin)


Ensemble pour Pâques - Page d'accueil - Index général