Le double aspect du mystère pascal : Mort et Résurrection - La Résurrection de Jésus, modèle et force pour notre vie.

Le double aspect du mystère pascal : Mort et Résurrection

Il y a un double aspect dans le mystère pascal :
- par sa Mort, Il nous libère du péché : - par sa Résurrection, Il nous ouvre l'accès à une nouvelle vie.
- Cette vie nouvelle est d'abord la justification qui nous remet en grâce avec Dieu...
- Elle accomplit l'adoption filiale, car les hommes deviennent frères du Christ,...non par nature, mais par don de la grâce, parce que cette filiation adoptive procure une participation réelle à la vie du Fils unique, qui s'est pleinement révélée dans la Résurrection.
- Enfin, la Résurrection du Christ - et le Christ ressuscité Lui-même - est principe et source de notre résurrection future... (CEC 654)

Ce texte, d'une grande profondeur, est à méditer point par point :

Par sa Mort, Il nous libère du péché : Jésus est notre Libérateur.

En Lui, par son sang, nous avons le rachat, le pardon de nos péchés. (Ep 1, 7)

Nous tous, qui avons été baptisés dans le Christ Jésus,
c'est en sa mort que nous avons été baptisés.
Nous le savons, notre vieil homme a été crucifié avec lui
pour que soit détruit le corps du péché et qu'ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché,
car celui qui est mort est délivré du péché… Regardez-vous comme morts au péché…
(Rm 6, 3, 6-7, 11)

Par sa Résurrection, Il nous ouvre l'accès à une nouvelle vie.

...Mais si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec Lui.
Le Christ ressuscité des morts ne meurt plus : la mort, sur Lui, n'a plus d'empire…
Regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu dans le Christ Jésus.
(Rm 6, 9-11)

La Résurrection de Jésus est le modèle de notre vie spirituelle : vivre pour Dieu dans le Christ Jésus.

Si vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les choses d'En-Haut,
là où se trouve le Christ, assis à la droite de Dieu.
Ayez le goût de ce qui est d'En-Haut, non de ce qui est de la terre. (Col 3, 1-3)

Cette vie nouvelle est d'abord la justification qui nous remet en grâce avec Dieu...

La justification, c'est le relèvement de l'homme pécheur.

C'est le sang du Christ qui nous a fait devenir des justes… (Rm 5, 9)

L'homme justifié, réconcilié avec Dieu, va pouvoir maintenant vivre dans la "justice" :

se conduire d'une manière digne du Seigneur, et Lui plaire en toutes sortes de choses. (Col 1, 10)

Autrement dit :

Mourir au péché, et vivre pour Dieu dans le Christ Jésus. (Rm 6, 11)

C'est la voie de la sainteté :

Ce que Dieu veut, c'est votre sanctification, en Jésus-Christ Notre Seigneur. (1 Th 4, 4)

A cette sainteté, nous sommes TOUS appelés :

Dieu nous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des Saints dans la Lumière,
en nous délivrant de la puissance des ténèbres,
pour nous transporter dans le Royaume de son Fils bien-aimé,
par le sang duquel nous avons la rédemption, le pardon de nos péchés. (Col 1, 13)

Elle accomplit l'adoption filiale… par don de la grâce.

Par la grâce du Baptême, nous devenons enfants de Dieu : nous nous engageons alors à vivre comme tels : des "enfants de lumière"…

Autrefois, vous étiez ténèbres, mais maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur.
Marchez donc comme des enfants de lumière.
Et le fruit de la lumière, c'est tout ce qui est bon, juste et vrai. (Ep 5, 8)

Cette filiation adoptive nous procure une participation réelle à la vie du Fils unique, qui s'est pleinement révélée dans la Résurrection.

Ce Fils unique, c'est Lui notre modèle, Lui que nous devons imiter dans toute notre vie. Mais nous ne pouvons y arriver sans Lui : Sans Moi, vous ne pouvez rien faire… (Jn 15, 5). La force de vivre en parfaite conformité à la volonté de Dieu, de faire le BIEN, comme des enfants de Dieu, c'est Lui qui nous la donne dans les sacrements.

Tout ce que Jésus attend de nous, c'est une foi sans réserve, notre confiance, un abandon total : nous laisser conduire par Lui. Car si Lui, le Fils de Dieu, s'est fait homme, c'est pour nous mener à son Père :

"Je suis le Bon Pasteur" (Jn. 10, 14-15)

Je suis la Voie, la Vérité, la Vie : personne ne vient au Père que par Moi. (Jn 14, 6)

Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. (Jn 8, 12)

La Résurrection de Jésus est le gage de notre résurrection future.

Celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera nous aussi avec Jésus. (2 Co 4, 14)

La Résurrection de Jésus, modèle et force pour notre vie

Toute la spiritualité pascale consiste donc à "mourir au péché" et "vivre pour Dieu". Mais cela ne nous est possible que PAR JESUS, avec Lui, en Le laissant vivre et AGIR en nous comme Il le veut.

Je suis la Résurrection et la Vie… (Jn. 11, 25-26)

Mourir au péché…

La mort du Sauveur, modèle pour nous de la mort au péché, AGIT en nous pour nous donner, efficacement, la force de réaliser dans notre vie tous les renoncements nécessaires :

Dépouillez-vous de toute sorte de malice, de tromperie, de dissimilation, d'envie et de médisances…(1 P 2, 1)

La nuit est avancée, le jour est proche.
Colère, emportement, malice, outrages, vilains propos doivent quitter vos lèvres.
Plus de mensonge entre vous, car vous vous êtes dépouillés du vieil homme avec ses pratiques, et vous avez revêtu l'homme nouveau, celui qui… ne cesse d'être renouvelé à l'image de son créateur. (Col 3, 8-10)

Vivre pour Dieu…

Laissons là les œuvres de ténèbres et revêtons les armes de lumière…Revêtez-vous du Christ Jésus… (Rm 13, 12-14)

La Résurrection du Christ Jésus, non seulement est le modèle de la nôtre, mais elle AGIT réellement en nous, en nous donnant la possibilité de ressusciter, nous aussi, un jour.
En attendant, et pour y parvenir, c'est la puissance de cette Résurrection qui nous communique toutes les lumières et les forces nécessaires pour persévérer dans la sainteté, la justice, l'accomplissement de la volonté divine.

Revêtez donc des sentiments de compassion, de bienveillance, d'humilité,
de douceur, de patience… Supportez-vous les uns les autres…
Pardonnez-vous mutuellement : comme le Seigneur vous a pardonné, faites de même, vous aussi. Par-dessus tout, revêtez-vous de la charité : c'est le lien de la perfection.
Et que règne en vos cœurs la paix du Christ…(Col 3, 12-14)

… d'une vie nouvelle

Dès que quelqu'un goûte tout ce qui est vrai, tout ce qui est honnête, tout ce qui est juste, tout ce qui est saint (Ph 4, 8), dès qu'il éprouve au-dedans de lui-même la douceur des choses du ciel, c'est le signe qu'il est vraiment ressuscité à une vie nouvelle et spirituelle avec le Seigneur Jésus.

L'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pesants, car tout ce qui est né de Dieu est vainqueur du monde ; et la victoire qui a vaincu le monde, c'est notre foi.
Quel est celui qui est victorieux du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu. (1 Jn 5, 3-5)

Ce qui est nécessaire alors, c'est de persévérer dans cette vie nouvelle, de manière à ne jamais nous écarter, avec la Grâce de Dieu, de la voie de la justice, de la sainteté.
Pour entretenir en nous cette persévérance, l'Eglise nous fait chaque année renouveler les promesses de notre baptême au cours de la nuit de la Résurrection.

Nous avons vu, et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde.


Ensemble pour Pâques - Page d'accueil - Index général