Au lendemain de la fête du Sacré-Cœur,le samedi de la 3ème semaine après la Pentecôte, l'Église honore le Cœur Immaculé de Marie.

Après avoir contemplé l'Amour infini du Cœur très sacré de Jésus, regardons avec tout notre amour filial le Cœur de sa Mère, transpercé de douleur au Calvaire, s'associant au Sacrifice de son Fils, toute soumise à Dieu, toute offerte elle aussi pour le salut des hommes, pour chacun de nous.

Origine de cette fête

La dévotion au Cœur de Marie est déjà ancienne : au XVIIème siècle, saint Jean Eudes la propagea en l'unissant à celle du Sacré Cœur de Jésus.

Au XIXème siècle, une fête du "Cœur très pur de Marie" existait en certains endroits, au samedi qui suit la fête du Sacré-Cœur.

Le pape Pie XII, en 1942, en pleine guerre mondiale, consacre le genre humain au Cœur Immaculé de Marie - ce que Notre-Dame avait demandé à Fatima en 1917 - pour le mettre sous la protection de la Mère du Sauveur.

Il a ensuite étendu cette fête à l’Église universelle, en 1944, en la fixant au 22 août dans l'octave de l'Assomption. Il voulait obtenir, par l'intercession de la Sainte Vierge, "la paix des nations, la liberté de l’Église, la conversion des pécheurs, l'amour de la pureté et la pratique des vertus*".

La réforme du calendrier en 1969 a remis cette fête au samedi après la fête du Sacré-Cœur : belle opportunité pour penser à réparer aussi les offenses faites au Cœur de Marie.

Marie veille sur ses enfants

Immaculée dès sa conception, restée toujours vierge, Mère du Rédempteur et du Roi de l'univers, Marie a reçu puissance sur le monde : elle demeure celle qui donne Dieu aux hommes, distribuant les grâces de son Fils aux générations successives.

Depuis vingt siècles, elle veille sur ses enfants : son Cœur ne reste pas insensible devant la grande bataille spirituelle livrée par le démon contre l’Église de son Fils.

Et depuis 200 ans, par ses différentes apparitions, Marie manifeste plus directement au monde les angoisses et les désirs de son Cœur.

En 1830 (apparitions de la rue du Bac à sainte Catherine Labouré), Marie demande qu'au dos de la médaille miraculeuse soient représentés deux Cœurs,celui de Jésus et le sien.

Marie demande la dévotion à son Cœur Immaculé

Ces deux Cœurs de Jésus et de Marie jouèrent un grand rôle dans les apparitions de Fatima : le 13 juin 1917, Notre-Dame dit aux trois enfants : "Jésus veut établir la dévotion à mon Cœur Immaculé…".285NDFatima2

Sœur Lucie écrira : "devant la paume de la main droite de Notre Dame se trouvait un cœur, entouré d'épines qui semblaient s'y enfoncer. Nous avons compris que c'était le Cœur Immaculé de Marie, outragé par les péchés de l'humanité, qui demandait réparation."

Le 13 juillet, Notre-Dame apprendra aux trois enfants la prière suivante destinée à nourrir leur prière et à accompagner leurs sacrifices :

"Ô Jésus, c'est par amour pour Vous, pour la conversion des pécheurs,
et en réparation des péchés commis contre le Cœur immaculé de Marie".

"À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera"

Toujours ce 13 juillet, après la vision de l'enfer, Notre-Dame dit aux enfants : "Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé… A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera".

Dans un monde qui ignore ou rejette Dieu, Notre-Dame nous encourage à ne pas baisser les bras dans les combats quotidiens pour mener une vie conforme à l’Évangile.

Nous ne devons pas douter du triomphe final de son Cœur Immaculé. Demandons-lui, par notre prière, de hâter l'heure de cette victoire et, pour l'obtenir, imitons son humilité et sa persévérance.

Pour notre vie intérieure…

Cette fête nous invite à pénétrer au plus intime de son Cœur si pur, si maternel, si ouvert à Dieu, à Jésus et à son Église. Contemplons l'infinie pureté de ce Cœur qui n'a jamais rien désiré d'autre que de faire toujours la volonté de Dieu. Dans son humble accueil au Seigneur qui a fait d'elle sa demeure, Marie est l'image de l’Église, le temple du Saint Esprit et le modèle de tout chrétien :

"Dieu, qui as préparé dans le Cœur de la Vierge Marie une demeure digne de l'Esprit Saint, accorde-nous, par son intercession, de devenir le temple de ta gloire". (oraison de la fête)

Demandons à Marie de nous faire comprendre l'immensité de son amour pour l'en aimer davantage, et la force de suivre son exemple.

"Cœur Immaculé de Marie, apprenez à notre cœur à battre à l'unisson du vôtre.
Il battra alors à l'unisson du Cœur divin et transpercé de votre Fils Jésus". (Père Auvray)


Ensemble des documents pour Notre-Dame dans Spécial MARIE - Page d'accueil - Index général