image pdf   Cliquer ici pour lire, enregistrer ou imprimer en PDF  

la page commentaire (pour les parents) suivie de la page dessin (pour les enfants).


 

Récit   (Mc 26-34)

Il disait : « Il en est du règne de Dieu comme d'un homme qui jette le grain dans son champ :
  nuit et jour, qu'il dorme ou qu'il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment.
D'elle-même, la terre produit d'abord l'herbe, puis l'épi, enfin du blé plein l'épi.
Et dès que le grain le permet, on y met la faucille, car c'est le temps de la moisson. »
Il disait encore : « A quoi pouvons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole allons-nous le représenter ?
Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences du monde.
Mais quand on l'a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. »
Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de la comprendre.
Il ne leur disait rien sans employer de paraboles, mais en particulier, il expliquait tout à ses disciples.

Faire remarquer sur le dessin…

L'évangile de ce jour comporte deux paraboles : nous avons donc deux dessins.
Le premier dessin raconte comment grandit un petit grain de blé semé en terre : d'abord tout petit, il devient peu à peu une jeune pousse qu'on voit grandir de jour en jour, jusqu'à devenir un bel épi. Alors il devient bon à moissonner.
Plus en arrière, on voit la même maison dessinée à 4 moments successifs, avec les volets tantôt ouverts, tantôt fermés. Et dans le ciel, on voit l'alternance du soleil et de la lune :
"Nuit et jour, qu'il dorme ou qu'il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment (v. 27).

Le deuxième dessin illustre l'histoire du petit grain de sénevé (moutarde), la plus petite de toutes les graines, qui en grandissant devient un grand arbre où viennent se nicher les oiseaux.



Idées/force sur lesquelles vous appuyer. À développer selon l'auditoire.

Vérités à transmettre

Avez-vous déjà planté des graines : des radis dans le jardin ou, sur un coton mouillé dans une soucoupe, des lentilles, des grains de blé, des haricots ? Vous savez alors quelle joie c'est de les voir pousser de jour en jour, voir la plante se transformer peu à peu, grandir… C'est une merveille !

Mais comment cela se fait-il ? Par quel mystère ce qui est une petite graine toute sèche peut-elle devenir une plante ? Oui, il y a vraiment là un mystère : on ne peut qu'admirer toute la force de vie qu'il y a dans une si petite graine.  Et c'est cette même force de vie qui va faire du grain de moutarde un grand arbre.
Mais pour que cette force de vie puisse se développer, il y a une condition : il faut arroser régulièrement notre plantation, sinon, elle va sécher et mourir.

Ces deux images veulent nous faire comprendre ce qu'est le Règne de Dieu. La petite graine, c'est la Parole de Dieu, Jésus nous l'explique dans une autre parabole : le semeur (Lc 8, 11-15). Or c'est Lui, Jésus, qui est la Parole de Dieu. Il est venu la semer, comme une petite graine, dans nos cœurs :
si nous l'accueillons dans une bonne terre, bien préparée, bien arrosée, cette Parole va se développer dans notre âme, et nous faire grandir et porter du fruit. Alors, Dieu règne dans notre cœur et c'est ce qui nous permet d'entrer un jour dans le Royaume de Dieu.

Et de même qu'il faut arroser une plante pour qu'elle puisse pousser, de même, cette force de vie, que Jésus a déposée en nous, ne se développera que si nous "l'arrosons" régulièrement au moyen de la prière et des sacrements.

Attitudes d'âme à faire partager

Écouter avec soin la Parole de Dieu et la garder dans son cœur, à l'exemple de la Vierge Marie :
Elle conservait avec soin tous ces évènements et les méditait dans son cœur. (Lc 2, 19 et 2, 51)
Avoir foi et confiance dans l'action de Jésus dans mon âme (même si je ne sens rien) : c'est sa grâce qui m'aide à faire le bien, et sans Lui je ne peux rien faire (Jn 15, 5).
Avoir une  vie de prière régulière, se confesser et communier pour entretenir en moi la vie de Jésus.


Pour prier

Ô Dieu, puisque l'homme est fragile et que sans Toi, il ne peut rien, donne-nous toujours le secours de ta grâce : ainsi nous pourrons, en observant tes commandements, vouloir et agir de manière à répondre à ton amour. (Prière d'ouverture)


Page d'accueil - Index général