Huit jours après avoir fêté l'Assomption de Notre-Dame, l'Église célèbre son couronnement glorieux et nous incite à faire appel à sa toute-puissance.


La petite "servante du Seigneur" (Lc 1, 38), qui n'a jamais rien cherché d'autre dans sa vie que d'accomplir pleinement la volonté de Dieu, se trouve désormais couronnée Reine du ciel et de la terre, par Dieu son Fils.

Marie Reine du ciel et de la terre

"Élevée corps et âme à la gloire du ciel, elle fut exaltée par le Seigneur comme la Reine de l'univers, pour être plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs, victorieux du péché et de la mort". (CEC 966)

En cette fête de Marie Reine, nous honorons donc Marie dans sa toute-puissance : elle est la Mère de Celui dont le règne n'aura pas de fin. (Lc, 1, 33)

"C'est par la très Sainte Vierge que Jésus-Christ est venu au monde : c'est aussi par elle qu'Il doit régner dans le monde".
(saint Louis-Marie Grignion de Montfort. Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge § 1)

Marie toute puissante sur le cœur de Dieu

Depuis toujours, le peuple chrétien a salué en elle sa Reine, toute puissante sur le Cœur du Roi son Fils, souveraine Médiatrice de toute grâce. Marie est infiniment puissante, mais aussi infiniment bonne : comment laisserait-elle l'un ou l'autre de ses enfants dans la difficulté sans lui venir en aide ? Si elle intercède pour nous, nous sommes assurés d'être exaucés.
Confions-lui tous nos problèmes, nos soucis, avec la certitude absolue qu'aucune de nos demandes ne restera sans solution.

La prière du Salve Regina, que l'Église chante le soir à l'office de Complies (au temps ordinaire), acclame Marie Reine et Mère de Miséricorde, notre espérance et notre avocate.

Marie est la "toute-puissance suppliante" : par sa supplication, elle peut incliner le Roi vers la miséricorde. Que cette fête fortifie en nous une inaltérable confiance en l'intercession de Notre-Dame :

"Ô Dieu qui as voulu que la Mère de ton Fils soit notre Mère et notre Reine, fais que,
soutenus par son intercession, nous obtenions dans le ciel la gloire promise à tes enfants."
(oraison de la fête)

"Au pouvoir de Dieu, tout est soumis, même la Vierge ;
au pouvoir de la Vierge, tout est soumis, même Dieu".
(saint Louis-Marie Grignion de Montfort. Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge § 76)

PRIÈRES POUR LA FÊTE DE MARIE REINE

Évangile de l'Annonciation : Lc 1, 26-38

Humble servante du Seigneur, la Vierge Marie, notre Reine,
se tient aux côtés du Christ. (cf Ps 44, 10. antienne d'ouverture)

Dieu, qui as voulu que la Mère de ton Fils soit notre Mère et notre Reine,
fais que, soutenus par son intercession, nous obtenions dans le Ciel
la gloire promise à tes enfants. (prière d'ouverture)

Bienheureuse, toi qui as cru à l'accomplissement des paroles
qui te furent dites de la part du Seigneur.
(cf Lc 1, 45antienne de communion)

Ô ma Souveraine, ô ma Mère…

Ô ma Souveraine, ô ma Mère, je m'offre tout entier à vous.
Et pour vous prouver mon dévouement, je vous consacre aujourd'hui
mes yeux, mes oreilles, ma bouche, mon cœur et tout moi-même.
Puisque je vous appartiens, ô ma bonne Mère,
gardez-moi, défendez-moi comme votre bien et votre propriété. Ainsi soit-il.

Salve Regina

Salve Regina, Mater misericordiæ
Vita, dulcedo, et spes nostra, salve.
Ad te clamamus, exules filii Evæ
Ad te suspiramus, gementes et flentes
in hac lacrimarum valle.
Eia ergo, advocata nostra
illos tuos misericordes oculos ad nos converte.
Et Jesum, benedictum fructum ventris tui,
nobis post hoc exilium ostende.
Ô clemens, ô pia, ô dulcis Virgo Maria.
Salut, ô Reine, Mère de Miséricorde,
notre vie, notre douceur, notre espérance, salut !
Enfants d'Eve exilés, nous crions vers vous.
vers vous nous soupirons gémissant et pleurant
dans cette vallée de larmes.
Ô vous notre avocate,
tournez vers nous vos regards miséricordieux
Et après cet exil montrez nous Jésus,
le fruit béni de vos entrailles.
Ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie.

Spécial MARIE - Page d'accueil - Index général