Dessin correspondant à ce commentaire

image pdf  Cliquer ici pour lire, enregistrer ou imprimer ce commentaire en PDF

Récit (Mt 21, 33-43)

Jésus disait aux chefs des prêtres et aux pharisiens :
« Écoutez cette parabole : Un homme était propriétaire d'un domaine ; il planta une vigne, l'entoura d'une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde. Puis il la donna en fermage à des vignerons, et partit en voyage.
Quand arriva le moment de la vendange, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de la vigne.
Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l'un, tuèrent l'autre, lapidèrent le troisième.
De nouveau, le propriétaire envoya d'autres serviteurs plus nombreux que les premiers ; mais ils furent traités de la même façon.
Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : 'Ils respecteront mon fils.'
Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : 'Voici l'héritier : allons-y ! tuons-le, nous aurons l'héritage !'
Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent.
Eh bien, quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? »
On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il donnera la vigne en fermage à d'autres vignerons, qui en remettront le produit en temps voulu. »
Jésus leur dit : « N'avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre angulaire. C'est là l'œuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux !
Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à un peuple qui lui fera produire son fruit.

Faire remarquer sur le dessin…

Cette parabole est présentée en quatre petits tableaux :

En haut à gauche, le propriétaire confie l'exploitation de sa vigne à des vignerons, étant convenu que, chaque année, il viendra chercher le produit de la vigne. Il part en voyage (avec son sac).

En haut à droite : le moment venu, il envoie donc ses serviteurs pour rapporter ce que la vigne a donné. Mais ceux-ci sont maltraités et même tués par les vignerons… Le propriétaire enverra ensuite d'autres serviteurs : ils subiront le même sort.

En bas à gauche : pensant que, tout de même, ils respecteront son fils, il l'envoie : lui aussi, les vignerons le tuent, comptant ainsi pouvoir prendre l'héritage.

En bas à droite : le maître vient en personne : il punit ces misérables comme ils le méritent et les chasse.


Idées/force sur lesquelles vous appuyer. A développer selon l'auditoire.

Vérités à transmettre

"Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à un peuple qui lui fera produire son fruit…" (v.43)

Ce peuple, c'est l'Église, fondée par Jésus-Christ, chargée de faire produire du fruit à la vigne du Seigneur. Baptisés, nous sommes membres de cette Église : à chacun de nous est confiée une part de cette vigne : que faisons-nous pour la faire fructifier ? Y travaillons-nous avec ardeur, de tout notre cœur, pour la gloire de Dieu… ou mollement, enlisés dans la routine, en en faisant le moins possible, ou pas du tout ?
Avons-nous le souci de témoigner de l'amour de Dieu présent dans toute notre vie, de rayonner cet amour autour de nous, de le diffuser, pour que Dieu soit toujours mieux connu et aimé ?
C'est cela travailler à la vigne du Seigneur. Et lorsque l'heure de la vendange sera venue, celle où le Seigneur nous demandera des comptes, quels fruits aurons-nous à présenter ?
Si notre récolte a été insuffisante, nous ne pourrons nous approcher de Dieu qu'en reconnaissant humblement notre faiblesse, notre péché, et implorer son pardon et sa miséricorde. Elle ne manque qui jamais à ceux qui reviennent à Lui (c'est ce qu'auraient dû faire les vignerons !).

Attitudes d'âme à faire partager

Esprit missionnaire : faire connaître autour de nous, là où Dieu nous a placés, son amour infiniment bon et miséricordieux.

Humilité : tous nos efforts ne sont rien sans la grâce de Dieu qui nous soutient : c'est à Lui que revient toute la gloire.


Pour prier

Dans ton amour inépuisable, Dieu éternel et tout-puissant, tu combles ceux qui t'implorent,
bien au-delà de leurs mérites et de leurs désirs ;
répands sur nous ta miséricorde en délivrant notre conscience de ce qui l'inquiète
et en donnant plus que nous n'osons demander. (Prière d'ouverture)


Pour l'année A :  tous les commentaires des dessins tous les dessins

Chercher un dessin dans le site - Page d'accueil - Index général