Dessin correspondant à ce commentaire

image pdf  Cliquer ici pour lire, enregistrer ou imprimer ce commentaire en PDF

Récit (Mt 11, 25-30)

En ce temps-là, Jésus prit la parole : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits.
Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bonté.
Tout m'a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.
«Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.
Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos.
Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Faire remarquer sur le dessin…

Que voyons-nous sur la poitrine du Seigneur Jésus ? Son Sacré-Cœur. C'était sa fête récemment.
Ce Cœur de Jésus est entouré d'épines et surmonté d'une croix. Il a été ouvert par la lance du soldat. Tout cela rappelle les nombreuses souffrances qu'il a supportées par amour pour nous, pour nous sauver. Les deux petites flammes qui sortent de son Cœur expriment cet amour.
Ce Cœur est entouré de lumière : c'est le rayonnement de cet amour qui se manifeste par sa miséricorde et sa pitié pour les malheureux : "Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau."
On sent aussi cet amour de Jésus à son sourire et à ses bras ouverts vers ceux qui souffrent et qui viennent à Lui, attirés par sa bonté : ils savent qu'ils trouveront toujours près de lui réconfort et consolation.


Idées/force sur lesquelles vous appuyer. À développer selon l'auditoire.

Vérités à transmettre

Dieu aime les cœurs simples : Il cache les secrets de son Cœur aux sages et aux savants, et Il les révèle aux tout-petits. (v. 25).
Les "tout-petits", ce ne sont pas seulement les petits enfants ; ce sont aussi ceux qui, toute leur vie, gardent un "cœur d'enfant", se sachant petits devant Dieu, totalement dépendants de Lui. En union avec la Croix de Jésus, ils acceptent alors avec patience les difficultés, la pauvreté, les maladies, les souffrances de toutes sortes : "Prenez sur vous mon joug…" (v. 29).
Conscients de leur faiblesse, de leur difficulté pour faire le bien, ils vont avec confiance vers Jésus qui les aime, sûrs que Lui seul leur donnera la force dont ils ont besoin : "Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos" (v. 28).
C'est dans la simplicité du cœur, la douceur et l'humilité que notre cœur trouvera la paix.

A l'inverse, les sages et les savants sont ceux qui se donnent de l'importance, qui s'appuient sur leurs propres forces plutôt que sur Dieu, mettant leur confiance dans les biens matériels, leur puissance ou leur science, dont ils sont fiers. Ils aiment qu'on les admire, qu'on les écoute.
Ce sont des orgueilleux, incapables d'ouvrir leur cœur à l'amour de Dieu : Jésus les dérange.

Attitudes d'âme à faire partager

Humilité : se savoir petit devant Dieu, complètement dépendant de Lui.
Confiance en Dieu : Il peut tout et Il nous aime, il ne nous abandonnera pas à notre misère.
Donc, prière humble et confiante : demander à Dieu son secours, son aide, chaque fois que nous sommes en difficulté, mais toujours en restant soumis à sa volonté : c'est ainsi que nous retrouverons la paix de l'âme.


 

Pour prier

Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme,
qui se fait un bras de chair et dont le cœur se retire du Seigneur.
Béni soit l'homme qui se confie dans le Seigneur,
et dont le Seigneur est l'espérance. (Jr 17, 5. 10)


Pour l'année A :  tous les commentaires des dessins tous les dessins

Chercher un dessin dans le site - Page d'accueil - Index général