Dessin correspondant à ce commentaire

image pdf  Cliquer ici pour lire, enregistrer ou imprimer ce commentaire en PDF

Documents pour le temps pascal

Récit (Jn 10, 1-10)

Jésus parlait aux pharisiens : « Amen, amen, je vous le dis : celui qui entre dans la bergerie sans passer par la porte, mais qui escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un bandit.
Celui qui entre par la porte, c'est lui le pasteur, le berger des brebis.
Le portier lui ouvre, et les brebis écoutent sa voix. Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom, et il les fait sortir.
Quand il a conduit dehors toutes ses brebis, il marche à leur tête, et elles le suivent, car elles connaissent sa voix.
Jamais elles ne suivront un inconnu, elles s'enfuiront loin de lui, car elles ne reconnaissent pas la voix des inconnus. »
Jésus employa cette parabole en s'adressant aux pharisiens, mais ils ne comprirent pas ce qu'il voulait leur dire.
C'est pourquoi Jésus reprit la parole : « Amen, amen, je vous le dis : je suis la porte des brebis.
Ceux qui sont intervenus avant moi sont tous des voleurs et des bandits ; mais les brebis ne les ont pas écoutés.
Moi, je suis la porte. Si quelqu'un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra aller et venir, et il trouvera un pâturage.
Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire. Moi je suis venu pour que les hommes aient la vie, pour qu'ils l'aient en abondance.

Faire remarquer sur le dessin…

(En haut) On voit une bergerie (un abri pour les moutons) avec une grande porte ouverte, d'où sort le berger à la tête de son troupeau. Jésus, le berger, tient un grand bâton en forme de croix, car c'est par sa croix qu'il a sauvé toutes ses brebis.
Pendant ce temps, sur le toit, un homme enlève des tuiles pour faire un trou. Que veut-il faire ? Il veut entrer, mais il n'entre pas par la porte : c'est un voleur, un bandit.

(En bas) : deux petits tableaux représentent ce qui se passe en face du danger, lorsque le loup attaque : l'attitude du mauvais berger, qui s'enfuit, ou du bon qui lutte avec le loup pour défendre son troupeau.


Idées/force sur lesquelles vous appuyer. À développer selon l'auditoire.

Vérités à transmettre

Jésus est notre berger : celui qui nous conduit vers le Ciel. C'est pour cela qu'il se définit comme la porte : "Si quelqu'un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra aller et venir, et il trouvera un pâturage."

Nous sommes ses brebis, Il nous garde et nous défend contre le démon (le loup), ce voleur, ce bandit, qui cherche à nous arracher à Jésus et veut tuer notre âme : "Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire".
Jésus est le seul à nous protéger vraiment contre tous les dangers et les tentations qui nous empêchent d'avancer sur notre route vers le Ciel.
Nous devons donc Le suivre en toute confiance : Lui obéir et passer par les chemins où Il nous conduit.

Attitudes d'âme à faire partager

Confiance en Jésus qui nous guide, nous conduit sur la route vers le Ciel.
Obéissance : toujours faire la volonté de Dieu, ce qu'Il veut pour nous. Cela passe par l'obéissance à ceux qui sont pour moi ses représentants sur la terre, à commencer par les parents.
Fidélité : toujours suivre Jésus, même lorsque c'est difficile ou douloureux (Lui aussi a souffert pour nous).


Pour prier

Le Seigneur est mon berger, je ne manque de rien.
Sur des prés d'herbe fraîche, il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre.
Il me conduit par le juste chemin, pour l'honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal,
car Tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure. (…)

Grâce et bonheur m'accompagnent tous les jours de ma vie ;
J'habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours. (Ps 22, 1-3. 6)


Pour l'année A :  tous les commentaires des dessins tous les dessins

Chercher un dessin dans le site - Page d'accueil - Index général